Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 19:06

LAMPADAIRE.JPG

 

Dans la lueur des lampadaires

Le long du trottoir édenté

L'averse avec fracas

          baisse le rideau rouillé

                    de l'ultime saison

Alors que s'écoulent sans remords

Les choses du monde et des astres

L'enfant sans mots

          voit s'éloigner sa mère

                    qui le laisse orphelin

Les amants font le geste muet

          pour ne plus se voir

 

Ne plus se voir ne plus se dire

L'homme au pain mouillé

          s'avance vers l'obscur

                    au rideau rouillé

Offrant à l'aversion

          de l'insidieuse averse

                    sa face d'antan

Un instant éblouie

Par la lueur des lampadaires

Le long du trottoir édenté

 

François Cheng, Qui dira notre nuit

Partager cet article

Repost0

commentaires

Binh An 22/10/2010 19:30


Beau et sombre. L'âge? Trop vu ? Trop vécu ?


Martine 19/10/2010 13:24


Une belle image accompagnée du texte d'un auteur que nous aimons tant toutes les deux, cela va illuminer cette grise journée, amitié
Martine


Ondine 19/10/2010 13:09


Merci pour la lumière sombre de ta photo et de ce beau poème
Bonne journée Naline


Isa 19/10/2010 07:45


Ca me fait diretement penser à un tableau de Paul Delvaux: lumière.


TELOS 19/10/2010 07:16


brrr! quelle noirceur...!


  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories