Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 19:46



Il y a seize ans, le froid était vif et pinçant.
Tu fermais les yeux à tout jamais,
sur cette nature que tu aimais tant
et que tu nous as appris à découvrir et aimer.
Absence.
Silence.
Etonnante présence.

"Parfois les absents sont là
Plus intensément là
Mêlant au dire humain
au rire humain
Ce fond de gravité
Que seuls
ils sauront conserver
Que seuls
ils sauront diffisper.

Trop intensément là
Ils gardent silence encore."
François Cheng, le livre du Vide médian

Partager cet article

Repost 0
Published by Naline
commenter cet article

commentaires

Gaelle 26/11/2009 13:59


Ces mots sont juste sublimes.
Amicalement,

Gaëlle


Naline 26/11/2009 19:42


Merci et belle soirée !


françoisedu80 25/11/2009 20:50


Bonjour Naline,
Le sable coule des doigts comme le temps qui passe irreversiblement ,la mémoire honore ses disparus ,il suffit d'écouter le silence pour être en paix .
Bises .


Naline 25/11/2009 21:48


Une belle image, que celle du sable entre les doigts !
Belle soirée !


Armide 25/11/2009 20:49


Je reviens toujours chez toi avec grand plaisir. Passe une bonne soirée


Naline 25/11/2009 21:49


Merci, Armide !
Belle soirée à toi aussi !


ceanothe 25/11/2009 18:46


Les absents demeurent pour toujours dans notre coeur !


Naline 25/11/2009 21:50


C'est certain !
Bonne soirée !


flo 25/11/2009 08:28


émouvant... mais le printemps revient, la renaissance, le souvenir


Naline 25/11/2009 21:52


S'il y a bien une chose dont on peut être sûre, c'est que le printemps revient. Il faut parfois attendre... mais il finit par arriver !


  • : Le blog de Naline
  • Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories