Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 11:00

rose.JPG

Elle tremblait de froid
dans le vent et les flocons
quand je l'ai découverte.

Elle a subi les assauts du soleil brûlant,
de la pluie qui détrempe tout,
du gel qui fige.

Par tous les temps.

Née probablement à la fin de l'été,
elle a résisté à l'automne
et aux premiers assauts de l'hiver,
la tête haute.

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 12:35
Janvier, creux de l'hiver.
La froidure s'est installée.
La neige et la grisaille aussi.

gel1.JPGgel2gel3
gel4gel5gel6

Et pourtant, j'ai découvert une vaste gamme de blancs
aux côtés d'une large gamme de gris de toutes les intensités.

Tout semble être figé, immobile, transi.
Mais la vie est là, qui coule et qui sourit...

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 16:41

Le ciel est bien gris et lourd aujourd'hui.
La neige est tombée une bonne partie de la journée, recouvrant tout au passage.
Y compris le tronc de l'arbre fidèle, penché le long de l'étang.


arbre.JPG


Rentrée chez moi au chaud, installée dans mon canapé avec une bonne tasse de thé, je plonge dans le dernier livre de Mahmoud Darwich, un des plus grands poètes arabes contemporains.

Et j'y découvre un beau texte sur l'arbre :

"L'arbre est le frère de l'arbre ou son bon voisin. Le grand se penche sur le petit et lui fournit l'ombre qui lui manque. Le grand se penche sur le petit et lui envoie un oiseau pour lui tenir compagnie la nuit. Aucun arbre ne met la main sur le fruit d'un autre ou ne se moque de lui s'il est stérile. Aucun arbre, tel le bûcheron, ne tue un autre arbre. Devenu barque, l'arbre apprend à nager. Devenu porte, il protège en permanence les secrets. Devenu chaise, il n'oublie pas son ciel précédent. Devenu table, il enseigne au poète à ne pas devenir bûcheron. L'arbre est absolution et veille. Il ne dort ni ne rêve. Mais il garde les secrets des rêveurs. Nuit et jour debout par respect pour le ciel et les passants, l'arbre est une prière verticale. Il implore le ciel et, s'il plie dans la tempête, il s'incline avec la vénération d'une nonne, yeux tournés vers le haut, le haut. Dans le passé, le poète a dit : 'Ah si le jeune homme était une pierre'. Que n'a-t-il dit : 'Ah si le jeune homme était un arbre !' "

Mahmoud Darwich, La trace du papillon

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 15:22

L'arbre est devant la fenêtre du salon.
Je l'interroge chaque matin :
"Quoi de neuf aujourd'hui ?"
La réponse vient sans tarder,
donnée par des centaines de feuilles :
"Tout".

Christian Bobin, La présence pure


neuf.JPG


Cet arbre-ci n'est pas devant la fenêtre de mon salon,
mais sur le bord de "mon" étang vers qui je vais le plus souvent possible.
Un arbre que je regarde évoluer de semaine en semaine.
Il n'a plus de feuilles depuis longtemps.
J'ai ainsi tout le loisir d'admirer son joli tronc penché
et ses branches qui se reflètent dans l'eau.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 20:21
neige5.JPG


"Les saisons s'égrenèrent dans le sablier du temps.
Aux premiers jours de l'hiver la neige tomba. Et avec elle la première encre du premier poème sur le parchemin de soie.
En déroulant les premiers mots sur le papier, son coeur s'allégea. Mais tout cela n'était qu'un leurre. Seule la poésie rendait plus léger le poids de son chagrin. Lorsqu'il posa sa plume, son coeur redevint froid comme de la glace.
Ce fut un hiver long, d'une blancheur éclatante."

extrait du premier roman de Maxence Fermine, Neige.

Si vous ne l'avez pas lu, je vous le recommande chaudement : une petit bijou qui parle de quête d'absolu et d'amour de la vie.

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 17:49
Le 31 décembre, ma "blogamie" Coumarine publiait un billet dans lequel elle parlait des blogs comme facteurs de remise en cause, facteur de réflexion, facteurs de changement...

changementchangementchangementchangementchangementchangementchangement

Le discours de Shimon Perres à la conférence interreligieuse de New-York en novembre 2008 que je relis aujourd'hui parle de donner forme à notre futur, de la nécessité de nous changer nous-mêmes si nous voulons changer le monde. Je vous en livre quelques extraits.

"(...)
Il y a un proverbe arabe qui dit qu'il y a trois événements irréversibles : la flèche partie de son arc, le mot sorti de la bouche et la balle qui entre dans le coeur. Nous ne pouvons changer le passé. Mais nous pouvons donner forme à notre futur.
(...)
De façon à s'élever contre ceux qui poussent à la discorde et à la violence, nous devons porter l'étendard de la fraternité et de la paix. Ce sera un phare dans un monde en proie aux troubles. Cela mettre fin aux conflits et offrira une paix globale pour tous les peuples, une réelle liberté, sans domination ni occupation, une coopération économique globale et des relations culturelles - une nouvelle vision pour toute la région.
(...)
Oui, pour changer le monde, nous devons nous changer nous-mêmes."

Une bonne résolution pour 2010 ? Espérons qu'elle ne reste pas lettre morte !

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:29

Drôle d'expression
Froid de canard...
Pourquoi pas froid d'oie
ou froid de cochon
ou froid d'ours polaire ?

froid1.JPG

froid2

froid3

froid4

froid5

A voir l'agitation qui règne sur le seul coin qui n'est pas figé sur l'étang,
on s'étonne de voir la vie dans une telle intensité.

Agitation, cris, cancans de toutes sortes.
Les uns plongent dans l'eau,
les autres s'ébrouent et gonflent leur plumage.
D'autres encore esquissent un pas de danse maladroit
sur la glace imprévisible.

Froid ? Oui !
Mais les canards ont l'air de bien se porter !

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 16:24
blanc5.JPGblanc1blanc4
blanc2blanc3blanc6

Pour une fois, la météo n'avait pas menti.
Quelques flocons sont tombés au cours de la nuit,
de quoi saupoudrer le paysage
d'une touche blanche,
légère couche neigeuse.

Soleil bas, ciel serein.
C'était plus fort que moi : il fallait que je sorte
et que j'aille respirer cet air hivernal.

Vu l'heure matinale, les promeneurs étaient bien rares.
Je n'ai rencontré que Madame cane qui cancannait sur le chemin,
tout étonnée de ce fin tapis blanc.

Les goutelettes figées sur les branches
scintillaient de mille feux
comme si on avait oublié d'éteindre la guirlande lumineuse.

Le froid était pinçant
mais la nature tellement belle
que je n'ai pas résisté à une nouvelle balade cet après-midi.




Partager cet article

Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 14:56
S'encombrer de mille et une choses inutiles...
... l'homo occidentalis est souvent devenu maître en la matière.

Ne pas s'encombrer.
Retour à la simplicité.
Retour à l'essentiel.

Savoir ce qui est essentiel pour moi.
Et cet essentiel pour moi ne l'est peut-être pas pour toi.
Et inversément.
Qu'importe.

boules.JPG

Une des choses essentielles pour moi est de me retrouver au calme de la nature
à goûter et m'émerveiller.
Comme je me suis émerveillée en décembre
de l'habileté de Dame nature à décorer
ce tout petit arbuste.

Je suis en manque : je vous laisse pour aller faire le tour de "mon" étang...

La nature fait décidément bien les choses.

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 17:33

0912_voeux-visual1.png

Quel que soit votre rêve, vivez-le.
Car l'audace est empreinte de génie, de puissance et de magie.
J.W. von Goethe


Que 2010 soit pour chacune et chacun qui passez par ici
une année de rêve et d'audace
mais aussi de paix et de sérénité.

Meilleurs voeux !

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories