Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 17:40
J'ai pris le temps !
La lumière à l'extérieur m'a incitée
à prendre un court moment
pour respirer l'air automnal.

Bien m'en a pris.
La température était douce.
La lumière belle.

Cadeau.
Sur le tronc d'un arbre.
Un étrange bouquet.


"Il y a quelque chose de tremendum et fascinosum dans la présence des champignons. Lorsque, dans le vaste silence frémissant du bois, vous en découvrez un, tout brun et tout coi par exemple à l'ombre verte des fougères, on dirait qu'il est entouré d'un halo; il semble vibrer d'une vie mystérieuse."

Kenneth White, Lettres de Gourgounel

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 18:42
Tempus fugit...

Denrée rare ?
Le temps est infini,
depuis toujours,
jusqu'à la nuit des temps.

Et pourtant ce temps me manque cruellement.
Cela ne va pas s'arranger au cours des prochains jours...

"Le rêve est la vraie victoire sur le temps".
J.C. Carrière.

Il ne me reste donc plus qu'à rêver !

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 21:08

Balade le long de "mon" étang.
Arrêt sur image.
Arrêt sur miroir.
Le ciel et la terre en un regard.
Le divin et l'humain rassemblés à la surface de l'eau.



"Il est impératif de se rappeler que la créativité de l'homme n'est pas un droit ou une exigence de notre part, mais un appel et une exigence de la part de Dieu à notre égard. Dieu attend l'acte créateur de l'homme, qui est une réponse à l'acte créateur divin.
Nicolas Berdiaev

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:53
C'était un matin de septembre,
dans le Haut-Jura.

Il avait plu la veille.

Ciel bas et humide.
Mais un pâle soleil finissait ponctuellement par percer la couche nuageuse dans laquelle nous marchions.

"L'humidité de septembre faisait jaillir des bouquets d'odeurs. Les arbres avaient revêtu des habits de parade : le gris, le mauve, le pourpre, le vert, le noir, l'éclat de blanc de certaines écorces, telle était la symphonie d'automne. Les nuages pesaient bas. Il y avait des caches de brumes entre les branches."

Hubert Juin, L'arbre au féminin et autres rêveries.

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 19:39
Des yeux qui s'ouvrent
sur la beauté du monde.
Simplement.
Pour le plaisir de contempler.
Pour le plaisir de s'émerveiller.

Beauté généreuse
en toute saison
et particulièrement en ce bel automne lumineux.


"La beauté dit en une seule fois mille choses."

Cardinal G. Daneels

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 15:59
La matinée était lumineuse à souhait.
Soleil chaleureux, qui donne à tous l'envie d'être joyeux !
J'ai donc laissé là mes occupations ménagères
pour aller saluer Dame Nature.



"Octobre est le mois des feuilles peintes. Leur riche éclat illumine le monde. Tout comme les fruits, les fleurs et le jour adoptent des couleurs éclatantes juste avant de tomber, l'année fait de même à son déclin. Octobre est son coucher de soleil ; novembre, son tardif crépuscule."

Henry David Thoreau, Couleurs d'automne.

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 19:44



Belle journée ensoleillée  ce samedi, malgré les passages nuageux. Pour la plus grande joie des canards, oies, bernaches et autres mouettes.

"Les journées d'automne étaient sereines, le soleil opiniâtre ; les feuillages dorés créaient une atmosphère chaude et paisible. Le petit lac, noir en été, avait changé de couleur. Il était devenu aimable et gracieux depuis qu'il reflétait ces arbres qui mouraient mais qui allaient renaître."

Jaroslaw Iwaszkiewicz, Le bois de bouleaux


Partager cet article

Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 19:40
Je viens de terminer la lecture du dernier roman de Vincent Engel, paru il y a quelques mois chez Lattès.

Au travers de cette histoire d'amour impossible, Vincent Engel nous emmène en Italie, dans des paysages qu'on imagine somptueux. Le contexte l'est certainement moins : le récit se passe au lendemain de la première guerre mondiale, à l'époque de la montée du fascisme.
Espoirs, rendez-vous manqués... je ne vous en dirai pas plus... si ce n'est qu'une grande partie du récit se déroule entre mer et forêt, à San Nidro dans les Pouilles.

Belle écriture, personnages bien campés, récit qui vous tient en haleine : Vincent Engel ne m'a pas déçue, que du contraire.

Pour vous donner un avant-goût et, qui sait, vous donner l'envie de plonger dans cet ouvrage, en voici le premier paragraphe :

"Il était descendu sur la plage. Besoin de sentir sous les pieds les éclats brûlants du sable, puis, à la lisière de l'eau, la fraîcheur salée. Besoin de tourner le dos à la falaise abrupte, de pierre grise et de verdure. Besoin de noyer les images du village, de ses habitants, dans l'immensité sereine de la mer, le blanc des maisons dans le bleu confondu du ciel et des vagues. Besoin de n'être pas là où on le croyait, où on l'attendait. Où reposait celui qui n'était plus, celui qui ne viendrait plus sur cette plage. Celui qui n'aurait plus jamais besoin de rien ni de personne. (...)".

Vincent Engel est un auteur belge. Grand connaisseur de l'Italie, il est romancier, essayiste, chroniqueur et il enseigne la littérature comparée à l'Université de Louvain.

... pour Flo et pour Nicole... parce que c'est l'Italie.

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:32






Ce sera par un jour d'automne
Avant que le froid ne revienne
Nous franchirons toutes les haies
Et nous traverserons la ville
Avant que sur la plaine brûlée
Ne se referment les logis humains
Nous irons à deux vers l'ouvert
Ouverts à ceux qui comme nous
Rient et pleurent, comme nous portés
Par le souffle qui ici nous lie
Souffle aussi ardent qu'un rayon
Que ne résorbe point le noir
Et parmi tant d'ailes trouant le ciel
De feuilles sanglantes le sol
Il sera seul à tout prendre encore
Seul à prendre de court la mort

François Cheng, A l'orient de tout
Le long d'un amour

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 21:00
Comme chaque année, dans le cadre de "La Fureur de lire" des animations autour de la lecture sont proposées aux petits et grands dans les bibliothèques, les librairies... jusqu'au 18 octobre. Un bel encouragement à la lecture, pour ceux pour qui cela s'avère encore nécessaire.

"Tout m'est lecture. La plus grande partie de ma bibliothèque est dans le ciel, avec ses volumes dépareillés de nuages, jamais à la même place."
Christian Bobin.

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories