Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 14:18

Avril.
Après les feuilles sont apparus mille petits bourgeons
petites boules vertes,
qui ont éclos en un feu d'artifice immaculé.
Les fleurs se sont fânées
éparpillant une nuée de petits confettis.
De nouvelles baies sont apparues
vertes d'abord
virant à l'orangé.
Aujourd'hui, elles sont d'un beau rouge grenat
friandises pour les oiseaux.
Septembre.





Aubépine à un style, Crateagus monogyna

Que ta vision soit à chaque instant nouvelle.
Le sage est celui qui s'étonne de tout.

André Gide

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 18:18

Astre rond.
Cercle parfait avec lequel les nuages jouent à cache-cache.
J'ai passé un long moment à observer ce ballet incessant,
il y a quelques nuits.


  



De temps à autre
les nuages accordent une pause
à ceux qui contemplent la lune.

Bashô

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 10:29

Une forme qui joue, un corps qui vit, une fleur qui montre ses couleurs, des rayons qui glissent sur la plaine, peuvent bien correspondre à un jeu complexe de cellules ou plutôt à des vibrations d'atomes ; il n'y a nulle nécessité à penser que ces apparences, ces qualités de mouvement, de lumière, de couleurs ont moins de réalité que le mécanisme dont ils sont pour nous la traduction sensible.

Les observer, les admirer, les reproduire, c'est amener la nature à ce point de clarté qui nous fait découvrir en elle une signification ; c'est en faire un élément de notre vie spirituelle.

C'est aux belles oeuvres que l'âme humaine doit venir demander la sérénité ; le plus sûr abri que la société nous offre contre la tristesse, le désespoir ou l'ennui, ce n'est pas une école, ce n'est pas un temple, c'est quelque bois sacré où se pratique le culte de la Beauté... cette religion de la Beauté ne nous donnera pas de déception ; elle est à l'abri de la banqueroute. Elle n'arme pas les hommes les uns contre les autres ; elle n'a pas une guerre, pas un supplice à se reprocher.

A ceux qui atteignent le sommet de la colline, aux initiés les plus hardis, aux artistes de génie, aux familiers d'Apollon, elle dispense ses voluptés suprêmes. La contemplation nous introduit dans un monde où il nous faut désarmer et dépouiller enfin le méchant homme.

Louis Hourticq, La vie des images

Balsamine de l'Himalaya, Impatiens glandulifera

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 18:17
Septembre.
Synonyme de rentrée de classes.
Les petits sont rentrés le premier.
Le tour des plus grands est arrivé hier ou aujourd'hui.
Et pour les tout grands, ce sera dans quelques jours
voire quelques semaines.
Pour ceux qui les accompagnent aussi !

A Maxime et Robin,
A Elise... et à Eglantine passée de l'autre côté de la barrière,
A Quentin et Mélodie,
Quentin, Coralie et Fanny
Mathieu, Thomas et Laeticia...
A tous les enfants et jeunes autour de moi,
je souhaite une très belle année.

Studieuse, certes.
Mais je pense aussi à la phrase du Dalaï Lama :
" Se concentrer sur l'apprentissage intellectuel
peut conduire à négliger l'intelligence du coeur."


Alors, à vous tous et à chacun de vous en particulier, je souhaite une année paisible,
faite de riches rencontres et de beaucoup d'amitié partagée.
Je vous souhaite de grandir, de vous épanouir,
et de trouver une place harmonieuse
dans les groupes au sein desquels vous évoluez.

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 18:23

Est-ce que vous ne trouvez pas
Que la paix a vraiment un goût ?

Comme le pain ou comme une pomme,
Ou le premier bourgeon
Que la joie nous fait mordiller,
Alors que le ciel commence
A se mettre dans les hauteurs
Et qu'on peut offrir à l'air
Déjà plus que le visage.

Elle a le goût des heures
Qu'on voudrait arrêter.

Elle a aussi le goût des choses
Qu'on n'est pas sûr d'avoir tout près, le lendemain,
Pour y goûter très fort.

Un goût timide encore
Comme au petit matin lorsque la cheminée
Voit les toits d'à côté reprendre sa fumée.

Le goût qu'on trouve à la lumière
Quand on regarde le rameau du noisetier,
Le bec de l'oisillon, les doigts du nouveau-né
Et ces choses qu'ici
Chacun de vous peut ajouter.

Mais la paix peut bientôt
Avec son goût de pleine paix.

Et nous rêvons.
C'est un large fleuve et nous y sommes
Comme cet air autour de nous.
C'est un fleuve à jamais
Il ne s'arrêtera.

L'étendue elle-même
Se fait amie et sa caresse n'a pas d'égale

Nous rêvons.
Nous voyons une fleur
Avec des lacs dans ses replis.

Et quand tombent ses pétales
Toujours elle se refait.

Guillevic, Terre à bonheur

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 16:40
Complicité de l'artiste et de la nature
symbiose entre l'oeuvre d'art et l'oeuvre du créateur
invitation à un parcours découverte
mouvance végétale

  
La ronde

Bob Verschuren, artiste belge contemporain, expose ses oeuvres aux quatre coins du domaine du château de Seneffe. A certains endroits, les arbres "parlent" au travers de "La voix des arbres", avec des textes de Dominique Sintobin. Plus loin, à côté de l'ancienne volière du château, une étonnante cité.

  
La cité

Une exposition temporaire dans le parc et les jardins, à découvrir jusqu'au 1er novembre 2009.
Invitation à la rêverie.
Contemplation de jardins improbables.

Partager cet article

Repost0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 17:04



Seneffe, à quelques kilomètres au sud de Bruxelles.
Une petite ville provinciale et son château,
construit au XVIIIe siècle, de style néoclassique, dans un domaine de plusieurs hectares,
transformé en jardins à l'anglaise et à la française.
C'était la destination de ma balade dominicale.

Le prétexte ?
Le tapis de fleurs et de légumes dans la cour d'honneur du château, qui rappelle le jardin potager bien structuré du Comte Julien Depestre. Plus de 10 000 bégonias (qui avaient eu fort chaud depuis vendredi !) se sont partagé la vedette avec des oignons, pommes de terre, potirons, poireaux et autres carottes.
Il va sans dire que les pavés en ont vu de toutes les couleurs !



A saluer : la distribution des légumes à des associations caritatives, à l'issue de la manifestation.

Partager cet article

Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 07:40
Le vent heurte un feuillage
de la même façon que la parole d'amour
touche le visage de l'amoureuse,
provoquant même grâce d'abandon,
même petite fièvre radieuse.
Le vent et la parole d'amour disent la même chose.

Christian Bobin,
L'éloignement du monde.

Partager cet article

Repost0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 10:55
Marcher.

Mettre un pied devant l'autre
et répéter ce geste sans fin.

Respirer,
adapter le rythme de sa respiration au rythme de son pas,
ou peut-être l'inverse.

Marcher et méditer.


Janine, Danielle,
à vous qui partez prochainement sur les chemins de Saint-Jacques, je vous souhaite une belle route.
Qu'elle soit resourçante et enrichissante,
ensoleillée et joyeuse !


"Celui qui n'a pas la foi marche vers un lieu ;
celui qui cherche marche vers quelqu'un."
(adage jacquaire)

Partager cet article

Repost0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 16:13


Pulicaire dysentérique, Pulicaria dysenterica

"Cette sorte de sourire
que sont parfois aussi les fleurs
au milieu des herbes graves."

Philippe Jacottet

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories