Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 21:03

Jean Giono disait "Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route."


Et même si le ciel était incertain,
la balade fut magnifique.

Champ de maïs,
pré de foins,
bocage verdoyant,
pâture à vaches...

Rendez-vous des limaces,
ballet de papillons,
théâtre d'ombre des feuillages,
concert des oiseaux
odeurs de l'humus qui chauffe.

Un régal pour les sens !

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 19:15


Quel est donc ce grand échevelé
qui profite des derniers rayons du soleil couchant ?

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 17:19
Quatre jours.

Parenthèse dans la régularité quotidienne.
Respiration profonde du grand air
et respiration profonde d'amitié.

Quatre jours en Famenne,
par un climat bien belge,
entre soleil et averses
à goûter aux merveilles de la nature,
à s'émerveiller de la brume du petit matin et du coucher du soleil,
à écouter le bruissement des feuilles et le clapotis de l'eau,
à savourer l'amitié partagée et la complicité.

Un petit moment de paradis.

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 12:37


Pollen suave,
festin royal
pour ce bourdon gourmand.

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 18:04
Crise. Licenciements. Récession.
Si on les écoutait, on en deviendrait dépressifs...
Bien sûr, je mesure le désarroi de ceux qui sont touchés de plein fouet et qui perdent leur emploi.
Et pourtant, il y a tant de capacité créatrice au sein de chacun de nous.
Souvent soigneusement tapie.
Ouvrons l'oeil !

Edgar Morin en parle très bien...
"(...) La deuxième source d'espoir tient à l'existence de capacités créatrices qui existent chez tous les individus et dans toutes les sociétés.
Ces capacités sont en général endormies parce que les individus sont domestiqués dans des sociétés ossifiées.
A la marge des sociétés, les artistes, les poètes, les musiciens et les inventeurs conservent ces capacités créatrices.
Une crise peut entraîner régressions et désastres, mais aussi éveiller, réveiller la création, l'imagination, l'invention.
Il est possible aujourd'hui de ressusciter l'espérance (...)."

Espérance, comme dans le regard de cette toute jeune fille, scrutant l'horizon, regardant sereinement l'avenir.
Création, comme cette sculpture de René Julien, un autre artiste belge, qui orne de manière permanente le parc du Château de La Hulpe.

Et une pensée pour ma copine Pascale, qui a sculpté de si belles choses !



Partager cet article

Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 19:13
A plusieurs reprises, j'ai déjà partagé avec vous mon émerveillement pour toute une série de choses, des plus extraordinaires aux plus banales.

Et lors de chaque balade, je continue à m'étonner de m'émerveiller devant de nouvelles choses.
Comme l'orangé de ces baies sur un arbuste dans le parc du Château de La Hulpe. Un orangé qui vire au rose presque fluorescent à la lumière du soleil.

L'autre jour, lors d'un de mes moments de lecture, je suis tombée sur une citation de Teilhard de Chardin, que je pourrais faire mienne :

"Que Dieu me donne d'entendre toujours et de faire entendre aux autres jusqu'à la griserie l'immense musique des choses."

Et c'est un peu ce que j'essaie de faire avec vous qui passez par ici...
La musique des choses. Quelle merveille pour qui l'entend !




Partager cet article

Repost0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 16:39

Balade dans le parc du château de La Hulpe, à quelques kilomètres de Bruxelles.
Un environnement superbe fait de pelouses et d'arbres majestueux.

Et jusqu'au 15 août, une exposition en plein air d'oeuvres que Pierre Debatty, peintre belge contemporain, a créées spécialement pour cet événement.



Là, découvertes de silhouettes dans les "portes" du jardin à la française, là une déclinaison d'un arbre aux quatre saisons, des vagues au crépuscule, une grande falaise rouge...

Une explosion de couleurs dans ce majestueux parc, pour le plaisir des yeux des promeneurs.




"Je dis souvent que pour moi, une oeuvre est une promenade" disait à juste titre Jules Lismonde, un autre artiste belge du 20e siècle.

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 17:17
Je fais sans conteste partie de la minorité de Belges qui travaillait ce 20 juillet, veille de fête nationale et l'occasion d'un "pont" pour beaucoup.

Mais quelle ne fût pas ma surprise de recevoir une invitation à un petit concert, dans le cadre du festival Midis Minimes. Et c'est avec grand plaisir que j'ai accepté, sans tergiverser !

Au programme de ce midi, Rafik el Maai et son ensemble nous interprétaient, durant 35 minutes, des morceaux de musique spirituelle arabo-andalouse du Maroc. Longues mélopées  (quel souffle !) accompagnées d'instruments à corde ou percussion : violon, tar, oud, viole de gambe...

Découverte d'un univers musical qui ne m'est pas familier.

Un petit air de vacances dans un ciel bruxellois bien nuageux.

Une fois le concert terminé, retour au bureau sous la pluie, mais la tête pleine de nouvelles mélodies.

Merci Monick !


Une belle formule pour écouter ses instruments et compositeurs favoris ou faire de belles découvertes : tous les midis de juillet et d'août, du lundi au vendredi, concert à 12 h 15 dans l'église des Minimes ou au Conservatoire à Bruxelles.

Vous souhaitez en savoir plus sur le programme des jours et semaines à venir ? Cliquez ici.



Partager cet article

Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 09:18
"Rien ne se perd. Rien ne se crée. Tout se transforme." disait Lavoisier.
La nature en est une belle preuve.

En avril, dans les sous-bois fleurissait le gouet maculé, petit capuchon vert pâle.
Son spadice central s'est progressivement teinté de pourpre.
Il s'est transformé un épi de baies bien rondes, d'un vert vif.
Et au fil du temps, elles ont viré à l'orange, tout aussi vif.
Formant de jolies taches dans le sous-bois.




Transformation de couleurs.
Transformation de formes.
Tout est perpétuelle transformation.

Gouet maculé, Arum maculatum.

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 10:34


Camouflage.
Ce n'est pourtant pas un caméléon.
Une sauterelle verte,
du même vert que les feuilles du petit rosier.
Elle se fait discrète.

Elle aussi se fait discrète.


Pour aller grignoter à l'aise la verdure de l'ombellifère.
Mimétisme.
Confusion.
Stries de la plante.
Stries du corps de la limace.

Et l'oeil distrait n'y voit que du feu !

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories