Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 17:26

Premier coup de coeur de ce samedi matin : un lieu empreint de sérénité en plein coeur de Paris, rue de Poissy, le Collège des Bernardins.

 


Librairie, bibliothèque, salle d'expositions ont trouvé place dans cet édifice magnifique qui date du XIIIe siècle et qui a été restauré récemment. Ouvert au public depuis septembre 2008, il accueille des expositions, des concerts. Il se veut "un lieu dédié à l'homme dans toutes ses dimensions : spirituelle, intellectuelle et sensible".
Rien que la sérénité du lieu vaut le détour.

Deuxième coup de coeur : l'expo qui s'y tient jusqu'au 7 juin. Y sont exposés 159 dessins et une peinture de l'artiste contemporain - et poète à ses heures - Gérard Titus-Carmel, intitulés "Suite Grünewald". Inspiré du célèbre retable d'Issenheim peint par Grünewald au 16e siècle, l'artiste nous propose un beau moment d'émotions, une belle méditation sur ces fragments de la crucifixion.



Collages, encres, fusain, aquarelle, pastel, acrylique... Re-créations de cette main, de la tête ou de ces pieds du Christ crucifié. Du regard embué de Marie-Madeleine. Du drapé du vêtement de Jean-Baptiste. Répétitions. Transformations. Evolutions. 
Etrange dialogue au travers des siècles.
Emouvant.

A ne pas rater si vous passez par là !


Partager cet article

Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 18:27
"C'est une fenêtre dans une pièce.  C'est la vie lente dans une journée. C'est une fenêtre dans la vie lente. La lumière passe, calme et claire. C'est une lumière de printemps. Elle est douce aux yeux, un peu amère au coeur. Elle est comme un vin un peu jeune, encore vert. Vous la regardez passer pendant des heures. Vous ne savez rien de mieux à faire dans votre vie, que ce regard qui va à l'infini, délivré de lui-même. Il y a une beauté qui n'est atteinte que là, dans cette grande intelligence proposée à l'esprit par le temps vide et le ciel pur. Un arbre appuie son épaule de feuillage contre la fenêtre. C'est un arbre puissant, raffiné. Il s'élève en force dans le ciel. Il obscurcit le jour, il aveugle la pensée. On a besoin d'une seule chose pour connaître toutes choses. On a besoin d'un seul visage pour jouir de tous visages. Un arbre suffit, pour voir. On apprend à voir comme on apprend à marcher après une longue maladie : pas après pas, songe après songe. Un arbre suffit, une feuille de cet arbre, une pensée de cette feuille oubliée dans le soir.  Souvent, avant de vous endormir, vous imaginez ce marronnier dans la nuit soulevée d'étoiles. Dans le temps où vous ne pouvez le voir, vous l'imaginez plus grand encore; C'est dans son ombre que vous écrivez. C'est dans son ombre sur la page que vous apprenez l'essentiel : la beauté, la puissance et la mort."

Christian Bobin, La part manquante.

Partager cet article

Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 14:46

Elle coule depuis une éternité
La Seine
Lente et sereine
Aux pieds de Notre-Dame.

Je l'ai retrouvée avec beaucoup de plaisir,
J'ai flâné sur les quais
J'ai profité des pâles rayons du soleil
admirant au passage le vert qui revient.

Escapade parisienne de deux jours.
Deux journées bien remplies.
Des dessins et des peintures plein les yeux.

 

Deux journées de parenthèse.

Deux journées de belles découvertes

que je vous raconterai prochainement.

Partager cet article

Repost0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 19:20


Réinventer la vie ensemble
passe inéluctablement par l'acceptation des différences :
ne plus les craindre, les apprivoiser et y découvrir toute une richesse infinie.

"Quand plusieurs personnes chantent ensemble,
les harmoniques de leurs âmes se joignent
pour former une trame aussi chatoyante qu'un tissu de soie."
C'est ce qui est écrit avec beaucoup de poésie dans un traité de musique afghane.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 18:57

Fabuleuse technique quand tout va bien. On peut faire des petites merveilles.
Mais une fois qu'on ne comprend pas,
qu'on est dépassé,
que cela vous résiste,
on est tout perdu.
On perd patience,
on ne voit plus clair.
Alors, il vaut mieux lâcher prise.

Je voulais partager avec vous qui passez par ici, régulièrement ou par hasard, quelques mots sur l'expo que je suis allé voir hier midi au Palais des Beaux-Arts (Bozar) à Bruxelles, intitulée Da Van Dyck a Bellotto.

J'ai publié l'article, avec une photo... mais il n'apparaît pas sur mon blog.
Mystère...
Je réessaierai plus tard.


-------
Commentaire de ce jeudi matin :

Pfff... Il suffisait de patienter ! :-)
Mais la patience, ce n'est pas mon fort...

Partager cet article

Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 18:30
Magnificenza alla Corte dei Savoia... Splendeurs à la Cour des Savoie

Une centaine de toiles de maîtres flamands et italiens, dont certaines restaurées pour l'occasion, sont exposées à Bruxelles pour le moment, dans le cadre de l'exposition Da Van Dyck a Belloto. Une occasion de faire un voyage en Italie, en compagnie de Rubbens, Bruegel et Van Dyck, et d'autres peintres italiens.

 



La toile ci-dessus, exposée pour le moment à Bruxelles, est de la main de Bernardo Belloto et représente une vue de Turin. Elle fait partie des collections de la Galleria Sabauda à Turin, actuellement fermée pour rénovation... C'est ainsi que les bruxellois et autres touristes de passage ici peuvent admirer ces chefs-d'oeuvre.

Une belle expo au Palais des Beaux-Arts où on peut admirer portraits, peintures de genre ou natures mortes.
J'ai pris un peu de bon temps hier midi pour m'y perdre.
Si le coeur vous en dit, vous pouvez y faire un tour jusqu'au 24 mai prochain. Bonne visite !

Partager cet article

Repost0
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 18:49





Douceur des pâles rayons du soleil.

Douceur du vert tendre des jeunes pousses.

Douceur du velouté des bourgeons de magnolia prêts à éclore.

Douceur des chants d'oiseaux.

Douceur de la température qui fait grimper le thermomètre.

Douceur des premiers parfums de la terre qui se réchauffe.

Douceur des tonalités subtiles des hellébores.

Douceur de la vie qui renaît...


Qu'il est doux au coeur de se laisser envahir par tant de douceurs.
Goûter chaque instant comme un cadeau de la vie,

comme un cadeau du ciel.

Et se dire que la vie est belle.

Partager cet article

Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 08:34

"Au dedans de moi, tout aussi est calme et reposé.
Un voile gris et un peu triste s'est étendu sur mon âme, comme ont fait les nuages paisibles de la nature.
Un grand silence s'est établi,
et j'entends comme les voix de mille souvenirs doux et touchants,
qui s'élèvent dans le lointain du passé
et qui viennent bruire à mon oreille."

Maurice de Guérin.

Voile gris et triste... pas chez moi !
C'est un voile de lumière et de couleurs qui a envahi mon âme.

C'est la douce énergie du renouveau

qui vient bruire à mon oreille.
A l'image de cette sève qui monte

et qui fait éclore les feuilles sur les branches de saule.

 

 

Partager cet article

Repost0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 20:21

 

Equinoxe de printemps.

Demain,
la nuit sera plus courte que le jour.

Promesse de jours meilleurs.

Chemin ensoleillé et doux,
comme le fut la journée
et tout le bonheur du monde :
c'est ce que je souhaite à Victoria et Eddy.


Partager cet article

Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 17:56

Pour Marianne.

 

 Premier jour du printemps.
Lumière dans les vestiges de l'été dernier.
Pour toi, premier jour d'une nouvelle tranche de vie.
Que cette lumière t'apporte la sérénité nécessaire
pour surmonter la séparation.

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories