Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 20:33

"Autant de sons nés du même instrument,
autant de champignons nés d'une même humidité"
Tchouang-Tseu Zhuangzi


Dans la grisaille, mon oeil est attiré par cette vieille branche
couverte de lichen,
Etonnant camaïeu jaune verdâtre et ocre.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, il y a quelques jours,  le long de troncs dénudés
des bouquets orange
d'une luminosité impressionnante.

Vous qui passez par ici,
êtes vous mycologue amateur ou averti ?
Connaissez-vous le nom de cet étrange champignon ?

Merci, Marc ! Il semblerait que ce soit des trémelles, champignons assez courants.
Je ne dois pas avoir bien ouvert les yeux jusqu'ici !

Partager cet article

Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 16:27

 

Ciel gris et lourd

ce matin sur la campagne de Baulers.

Une averse saupoudre le sol de neige impalpable

apportant quelques taches moins mornes à ce paysage.

Plus les minutes passaient,
plus les nuages se dissipaient,
laissant la place à des faibles éclaircies.

Camaïeux de gris et bruns,
sol givré ou boueux,
très boueux parfois.

Parmi ces teintes hivernales,
le regard attentif s'accroche sur une lumière verte,
témoin que la nature n'est pas morte,
prête à redémarrer
dès que les premiers rayons
réchaufferont l'atmosphère.


Ici un lierre, 
là une herbe qui a résisté au gel,
là encore une touffe de mousse.

Dans quelques semaines,
ce sera l'explosition verte !
 

Partager cet article

Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 17:12

Elle est blanche. C'est donc une poésie. Une poésie d'une grande pureté;
Elle fige la nature et la protège. C'est donc une peinture. La plus délicate peinture de l'hiver.
Elle se transforme continuellement. C'est donc une calligraphie. Il y a dix mille manières d'écrire le mot neige.
Elle est une surface glissante. C'est donc une danse.
Sur la neige tout homme peut se croire funambule.
Elle se change en eau. C'est donc une musique. Au printemps, elle change les rivières et les torrents en symphonies de notes blanches.

Maxence Fermine, Neige

Partager cet article

Repost0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 20:47
Quand il m'arrive d'avoir un peu de temps -
et cela arrive trop peu souvent à mon goût  ! -
je prends une aiguille et du fil.

Dessiner ou adapter un motif,
choisir les coloris et les matières,
le plaisir réside déjà
dans la préparation de l'ouvrage.

Passer l'aiguille au travers de la toile,
entendre le bruit du fil qui s'étire,
repiquer à côté,
inlassablement.

Petit à petit,
à force de patience
et de petits points côte à côte,
le motif apparaît.

Et à chaque fois, c'est un vrai moment de détente.

Partager cet article

Repost0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 19:48

Pour rester dans la tonalité chinoise...

voici un de leurs proverbes,

que je trouve tellement vrai :

 

Chaque colère est un coup de vieux,
chaque sourire un coup de jeune.


Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter
de partager beaucoup de sourires
sans modération aucune !

A vous qui lirez ces quelques lignes,
j'adresse un large sourire !

Partager cet article

Repost0
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:03

Il y a quelques jours, c'était le Nouvel An chinois.
Le 26 janvier, pour être tout à fait précis,
qui marquait le début de l'année du boeuf de terre.

Cette fête du Nouvel An,
les chinois l'appellent aussi Fête du printemps.
Et c'est pour eux l'occasion de faire la fête,
où qu'ils soient,
en Chine ou aux quatre coins du monde. 
Costumes colorés,
cortèges bigarrés,
masques impressionnants,
et nombreux lampions.

 

 



Pour l'occasion, voici aussi des lampions,
vestiges d'une balade d'il y a quelques mois
sur les sentiers brabançons.

Frêles lampions,
presque aussi légers qu'une plume.

Contraste avec la vivacité
de leur couleur éclatante.

Etonnante nature,
étonnants lampions
qui ont résisté aux assauts
des vents et de la pluie.






Alors, à l'occasion de cette fête du printemps (oui, il faut y croire, malgré les averses hivernales et une météo encore bien fraîche), je vous souhaite xīn nián hǎo.

Excusez mon accent... vous ne m'avez peut-être pas comprise...

Cela veut tout simplement dire bonne année !

Partager cet article

Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 10:27

En gestation.
A venir.
Au coeur de l'hiver
la nature se prépare.





"Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver."

Khalil Gibran

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 12:42

 


En novembre, j'avais planté quatre bulbes sur du sable. Deux ont fleuri pour Noël. Vous vous en souvenez peut-être, si vous passez habituellement par ici.

Deux avaient boudé...

Jusqu'au jour où, voulant ranger les bulbes fanés, je me suis rendu compte qu'ils s'étaient enfin décidé à démarrer.

Et aujourd'hui, de belles corolles blanches, joliment nacrées, s'épanouissent à nouveau au soleil. Pour mon plus grand plaisir.

Ces douces fleurs, pleines de vie, je les dédie aux victimes de la crèche de Termonde et à leurs familles.

Je les dédie aussi à la famille de ma voisine d'enfance (toujours voisine de maman), disparue hier, subitement et trop tôt, d'une crise cardiaque.




Partager cet article

Repost0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 20:30

"Nous, on jouait de la musique, lui c'était autre chose. Lui, il jouait... quelque chose qui n'existait pas avant que lui ne se mette à le jouer, okay?, quelque chose qui n'existait nulle part."

Lui, c'est Novecento.
Celui qui est né sur un bateau lors d'une traversée et qui, trente ans plus tard, n'a toujours pas mis pied à terre.
Il passe sa vie à composer une musique toute personnelle.

C'est ce qu'Alessandro Baricco, cet écrivain italien, décrit avec merveille et poésie dans ce monologue intitulé Novecento : pianiste.

Dans la postface de ce petit ouvrage que je viens de relire avec énormément de plaisir Françoise Brun écrit :
"Un certain 'désespoir' traverse peut-être, vif et léger, les livres de Baricco. Mais c'est que la vie humaine est finie, délimitée, quand le monde, lui, est immense, infini, merveilleux et terrible. Et de cette multiplicité infinie du monde, aucun texte jamais, aucune musique, ne poura rendre comptee".

 

A vous qui passez par ici, je vous souhaite un beau moment de lecture ! 

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 20:36
"La paix aurait pu être une fleur sauvage,
de ces fleurs des champs que  nul ne sème ni ne moissonne.
La paix aurait pu être de ces fleurs des prés
que l'on trouve toutes faites un beau matin
au bord d'un chemin, au pied d'un arbre ou au détour d'un ruisseau.
Il aurait suffit de ramasser la paix
comme on ramasse des champignons
ou comme on cueille la bruyère ou la marguerite.
Au contraire,
la paix est un travail, c'est une tâche.
Il faut faire la paix comme on fait du blé.
Il faut faire la paix comme il faut des années pour faire une rose
et des siècles pour faire une vigne.
La paix n'existe pas à l'état sauvage :
il n'y a de paix qu'à visage humain."
                               Jean Debruyne.

Arlette m'a envoyé ce beau texte que je ne résiste pas à partager avec vous, les habitués ou ceux qui sont de passage par hasard.
Et je dédie ce texte à Brigitte, la fille d'Arlette, qui part très bientôt pour de nombreux mois en Amérique du Sud. Qu'elle trouve sur sa route beaucoup de paix à visage humain !

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories