Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 19:56
Impalpable

Voir l'invisible
toucher et percevoir
l'impalpable.

 

Novalis

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 20:33
Ciel serein

Boire le bleu du ciel
et s'enivrer de lumière.


 

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 18:39
Profiter

Profiter du vert

qui va bientôt disparaître pour quelques mois

Profiter de la lumière

qui va se faire moins généreuse au cours des semaines à venir

Profiter de l'amitié,

qui dure et qui durera

La balade de dimanche était belle !

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 18:10
Comme le soleil

La conscience
c'est comme le soleil.

Quand elle brille sur les choses,
elles sont transformées.

Thich Naht Hanh

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 09:41
Cette simple joie

Ce que nous avons fait de cette simple joie
D'être sous le soleil...

André Henry

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 19:13
Etincelles

Encore que tous n'en sentent pas les tenailles, la plus grande famine qui sévisse sur la terre est une famine de feu. C'est toute la raison d'être des étincelles.

François Cassingena-Trévedy, Etincelles IV

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 20:44
Centre

Le

centre

est

d'où

viennent

Les murmures

 

François Cheng, Le livre du vide médian

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 18:28
Un léger heurt d'une aile blanche

À l’enfant qui me deman­derait ce que c’est que la beauté - et ce ne pourrait être qu’un enfant, car cet âge seul a le désir de l’éclair et l’inquiétude de l’essentiel - je répon­drais ceci : est beau tout ce qui s’éloigne de nous, après nous avoir frôlés. Est beau le déséquilibre profond - le manque d’aplomb et de voix - que cause en nous ce léger heurt d’une aile blanche. La beauté est l’ensemble de ces choses qui nous traversent et nous ignorent, aggravant soudain la légè­reté de vivre. Je lui montrerais le ciel où les anges, en s’essuyant les mains dans un nuage, donnent une peinture de Turner, et je prendrais pour lui une poignée de cette terre, sur laquelle nous allons. Je lui dirais qu’un livre c’est comme une chanson, que ce n’est rien, que c’est pour dire tout ce qu’on ne sait pas dire, et je couperais pour lui une orange. La promenade se poursui­vrait loin dans le soir. Dans le silence, nous découvririons enfin, lui et moi, la réponse à sa question. Dans l’immen­sité lumineuse d’un silence que les mots effleurent sans le troubler.

Christian Bobin, Le Huitième jour

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 18:26
Rien que

Rien que pour entendre passer le vent,
il vaut la peine d'être né.

Fernando Pessoa

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 12:39
La transparence du jour

Et la création
Respire à chaque instant
De ce qu'elle devient

Elle s'agrippe ainsi
Sans fil
A la chrysalide invisible
De l'aube

Et tout ce qu'elle fait
Sème son souffle
Imperceptible
Parmi les immortelles.

Jean-Pierre Boulic, Cette simple joie

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories