Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 17:40

pissenlit1.JPGpissenlit3.JPGpissenlit2.JPGpissenlit4.JPG

 

 

"L'émerveillement crée en nous un appel d'air.

L'éternel s'y engrouffre à la vitesse de la lumière

dans un espace soudain vidé de tout."

 

Christian Bobin

Partager cet article

Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 16:04

patience"Il n'y a pas à mesurer le temps ici, une année ne vaut rien et dix ans ne sont rien. Etre artiste veut dire : ne pas calculer ni compter ; mûrir comme l'arbre qui ne hâte pas sa sève et qui résiste, confiant, aux tempêtes du printemps sans craindre qu'après elles puissent ne pas venir l'été. Il arrive. Mais il n'arrive que pour ceux qui sont patients, qui sont là comme si l'éternité s'étendait devant eux, dans le calme et l'ouverture de l'insouciance. Je l'apprends tous les jours, je l'apprends dans une souffrance pour laquelle j'éprouve de la gratitude : la patience est tout !"

 

Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète (23 avril 1903)

Partager cet article

Repost0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 17:36

Etrange rencontre,

merveilleuse découverte au détour du chemin.

Atelier de poussières d'or.

Surcroît de réalité...

 

chatons1.JPG chatons2.JPG chatons3.JPG

 

"Chercher le merveilleux dans des objets trouvés qui font signe, dans des événements étranges et des rencontres préfigurées ou annonciatrices, c'est faire de la quête du merveilleux un projet absorbant, alors qu'il y a d'autres actes à accomplir dans la vie que de s'émerveiller, et c'est passer à côté de toutes les choses insignifiantes qui attendant dans la trame des circonstances et qui ne demandent qu'à devenir significatifves au regard de l'âme avec lequel, à notre surprise, nous les apercevons. On s'émerveille profondément et durablement en voyant que le quotidien est merveilleux au-delà de sa dimension ennuyeuse et répétitive, que le réel de tous les jours peut paraître chargé, à n'importe quel moment, d'un surcroît de réalité."

 

Michel Edwards, De l'émerveillement

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 20:15
Jaune printemps. De nouvelles fleurs sont apparues...

Il y a quelques jours, j'ai lu un beau poème des Navajos, que je partage avec vous ici.
Un poème avec un air de printemps.
Pour faire face à la morosité ambiante.

jaune.JPG
"Que mes pas me portent dans la beauté
Que mes pas me portent tout au long du jour
Que mes pas me portent à chaque retour de saisons
Pour que la beauté me revienne
Beauté des oiseaux
Beauté joyeuse des oiseaux
Que mes pas me portent sur le chemin gorgé de pollen
Que mes pas me portent dans la danse des sauterelles
Que mes pas me portent dans la rosée fraîche
Et que la beauté soit avec moi.

Que mes pas me portent vers la beauté qui me précède
Que mes pas me portent vers la beauté qui me succède
Que mes pas me portent vers la beauté du ciel
Que mes pas me portent vers la beauté qui m'entoure
Que mes pas me portent dans la vieillesse, sur un chemin de beauté, vivifié
Que mes pas me portent dans la vieillesse, sur un chemin de beauté, vers une vie nouvelle
Et dans la beauté je marcherai
Dans la beauté je marcherai...

Partager cet article

Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 18:28
mur3 mur1.JPG mur2.JPG
mur6.JPG mur4.JPG mur5-copie-1.JPG

Ce n'est pas facile
D'être un mur,

Tout seul
Entre deux propriétés.

De temps en temps,
Le vent, un oiseau.

Le mur ne peut écrire
Qu'au ciel, au tilleul,

Mais il sait, lui,
Qu'il écrit en incluant sa base.

Guillevic, Art poétique

Partager cet article

Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 18:37
Profiter de la lumière.
Boire le soleil.
S'abîmer dans ses rêves.
Se perdre dans la contemplation de l'étang.

eau1.JPG eau2.JPG eau4.JPG

Eau ? Ciel ? Qu'importe ?
Rêver à la douceur du soleil sur la peau.
Rêver au creux de l'été, à ses doux moments partagés.
Rêver au ciel serein.
Rêver à la fraîcheur de l'eau qui désaltère.
Rêver.
De ciel et d'eau.

Partager cet article

Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 19:17

visible.JPG

Un poème est une peinture invisible.
Une peinture est un poème visible.
Guo Xi.

Je me rends compte
combien peinture et poésie me tiennent à coeur !

Partager cet article

Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 19:10
Il y a des tempêtes qui détruisent et qui dégradent. Des bruits, des cris, des pleurs, des hurlements.
Il y a aussi des murmures, des bruissements, des clapotis, des chuchotements. Doux aux oreilles et au coeur...

La tempête est passée. Place aux doux murmures.

murmures.JPG
"Un seul mot

Murmure du mot dans l'invisible, musique du sens qui se renouvelle dans un poème si secret que le lecteur croit en être l'auteur !

Un mot, un seul, qui brille tel un diamant ou un vers dans la nuit des espèces, change la prose en poésie !

Un mot courant, dit par un insouciant à un autre insouciant au souk ou à un carrefour, rend possible le poème !

Une phrase sans mètre ni cadence peut, s'il sait l'accueillir, aider le poète à maîtriser la cadence et éclairer pour lui le chemin du sens dans la buée des mots."

Mahmoud Darwich, La trace du papillon.

Partager cet article

Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 17:06

Soleil et nuages.
Eclaircies et averses.
Douceur et fraîcheur.
Joie et tristesse.

joie.JPG
Alors une femme dit : "Parle-nous de la joie et de la tristesse."
Et le prophète répondit : "Votre joie est votre tristesse sans masque.
Ce même puits d'où jaillit votre rire fut souvent rempli de vos larmes.
Et comment en serait-il autrement ?
Plus profondément la tristesse creusera dans votre être,
plus abondamment vous pourrez le combler de joie.

La coupe fraîche qui contient votre vin
n'est-elle pas celle-la même qui fut brûlante dans le four du potier ?
Et le luth qui apaise votre esprit,
n'est-il pas ce même bois qui fut taillé à coups de couteau ?

Lorsque vous éprouvez de la joie, sondez votre coeur
et vous trouverez que seul ce qui dans le passé vous a causé de la peine
fait à présent votre bonheur.

Et dès lors que la tristesse vous envahit,
sondez de nouveau votre coeur
et vous verrez qu'en vérité
vous pleurez sur ce qui autrefois vous a rendu heureux.

Certains d'entre vous disent que la joie est plus grande que la tristesse,
et d'autres de soutenir le contraire.
Mais moi, je vous dis qu'elles ne sont pas séparables.
Elles marchent main dans la main ;
et quand l'une vient s'attabler seule avec vous,
n'oubliez pas que l'autre est assoupie sur votre lit.

En vérité, vous êtes comme les plateaux d'une balance
oscillant entre votre joie et votre tristesse.
Il faudrait que vous soyez vide pour rester immobile et en équilibre.
Et quand le gardien du trésor vous soulève
pour peser son argent et son or,
vous ne pouvez empêcher votre joie ou votre tristesse
de faire pencher la balance."

Khalil Gibran, Le Prophète



Partager cet article

Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 18:29
herbeLa paix aurait pu être une fleur sauvage,
de ces fleurs des champs
que nul ne sème ni ne moissonne.
La paix aurait pu être de ces fleurs de prés,
que l'on trouve toutes faites un beau matin,
au bord d'un chemin, au pied d'un arbre
ou au détour d'un ruisseau.
Il aurrait suffi de ramasser la paix
comme on ramasse des champignons
ou comme on cueille la bruyère ou la marguerite.

Au contraire,
la paix est un travail,
c'est une tâche.
Il faut faire la paix
comme on fait du blé.
Il faut faire la paix
comme il faut des années pour faire une rose
ou des siècles pour faire une vigne.

La paix n'existe pas à l'état sauvage :
il n'y a de paix qu'à visage humain.

Jean Debruyne.

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories