Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 00:00

clématite

 

Ne pas oublier les morts, c'est donc, dans un sens plus universel, apprendre la gratitude envers eux et, à travers eux, envers la vie. N'avons-nous pas depuis notre enfance, pour que  nous soyons en vie, bénéficié des soins et des bienfaits d'un nombre insoupçonné de personnes : de nos parents bien sûr, d'autres parents proches et, au-delà de la famille, des amis, des médecins, des inconnus qui par un geste nous ont épargné un péril. Beaucoup d'entre eux ne sont plus de ce monde. Si nous poussons plus loin notre considération, nous devrions penser plus souvent aussi à tous les soldats qui se sont sacrifiés durant les guerres de défense, à tous les sauveteurs qui ont donné leur vie lors des catastrophes, à tous les savants de divers domaines qui ont permis à l'humanité de vivre mieux et plus longtemps. L'humanité se retrouve dans chaque individu, et chaque individu, s'il épouse la vie, prend part à l'aventure de l'humanité qui est partie intégrante d'une aventure bien plus vaste : celle de l'univers vivant en devenir.

 

François Cheng, Cinq méditations sur la mort - autrement dit sur la vie

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 16:45

banc.jpg

 

Pour mieux l'entendre, je t'engage à fermer les yeux un moment, comme on prend du recul, sans quitter ta place sur ce banc, et à descendre avec ton esprit à l'intérieur de ton coeur pour tenter d'approcher ce qui nous définit ou nous distingue comme personne : non pas une volonté, mais une raison, qui restent l'individu, encore moins les pensées qui tournoient sous la voûte de ton crâne et qu'il te faut écarter comme les feuilles coupantes de la forêt vierge ; non plus seulement cette conscience vague dans laquelle nous baignons, mais plus loin, plus profond, plus clair et plus concis, quand le sentiment de soi s'affine dans le silence du recueillement, ce vibrato, ce chant de source, à la fois changeant et immuable, immobile et fuyant, cette note longuement tenue, ce murmure universel qui nous traverse de part en part, ce sentiment d'une rare pureté de l'être que nous sommes, ici et maintenant, et qui ne peut surgir qu'en parvenant à notre extrême singularité - oui, cette intériorité de plus en plus ouverte à mesure qu'elle se creuse et qui sonne comme l'alpha et l'omega de toute chose.

 

Philippe Mac Leod, Avance en vie profonde

 

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:32

bardane.jpg

 

Attachement.

La bardane est une grande experte.


A ne pas confondre avec aliénation, addiction, contrainte, dépendance, enfermement et autres.

 

"Un simple regard d'amour et des oreilles écoutantes valent plus que lingots d'or."

Guy Gilbert

 

 

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 18:43

etoiles

 

Dans l'abandon, c'est bien d'un éveil qu'il s'agit

et plus l'abandon sera pur, franc, profond -

plus clair, plus aigu, plus vigoureux sera l'éveil.

Ni insouciance, ni quiétisme.
Mais comme une fermeté nouvelle.

Vaste, lumineux oubli de soi.

 

Philippe Mac Leod, Sens et beauté

 

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 18:21

paunat.jpg

 

Je cherche la grande douceur, celle que personne n'a jamais vue et dont l'existence ne fait aucun doute car c'est à elle qu'on doit la beauté odorante des jacinthes, la lumière dans les yeux étonnés des bêtes et tout ce qu'il y a sur terre et dans les livres de bienfaisant.

 

Christian Bobin, Ressusciter.

 

 

Grande douceur... je l'ai croisée à plusieurs reprises lors d'une semaine en Périgord noir.
(clocher-porte de l'abbatiale de Paunat)

Partager cet article

Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 18:14

HLM

hlm.jpg

 

HLM pour petites bestioles,

avec un coin de verdure en prime

 

et une vue imprenable sur les montagnes...

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 18:13

fougere2.jpg

 

Je ne cesse de faire cette expérience intérieure :

il n'existe aucun lien de causalité

entre le comportement des gens et l'amour qu'on éprouve pour eux.

L'amour du prochain est comme une prière élémentaire

qui vous aide à vivre.

 

Etty Hillesum

 

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 20:22

ginko.jpg

 

Les choses paraissent si simples dans la simplicité du regard qui les porte, comme un arbre debout dans la lumière du jour, mais pour les percevoir dans cette unité, il faut y mettre tant d'attention, tant de recueillement aussi, car leur simplicité nous renvoie toujours à la nôtre, et la nôtre à cette unité qui anime toutes choses en ce monde.

 

Philippe Mac Leod, in Sens et beauté

 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 19:00

mauve4.jpgmauve1.jpgmauve3.jpgmauve2.jpgmauve6.jpgmauve5.jpg

 

L'étoile aux nuances nacrées qui tourne entre tes doigts,

ce mauve incomparable, ce fragment de ciel cueilli au talus,

cette beauté furtive qui nous ressemble tant, et si fragile, d'une étoffe qu'on n'ose froisser,

regarde-la bien : tout l'univers est là, dans cette insigne délicatesse.

Nous-mêmes tenons à si peu de chose,

un souffle, un battement de coeur, la brume d'un long regard qui se perd et jamais ne nous revient.

Si nous savions tout l'invisible dont nous sommes faits,

tout l'invisible d'où naît la caresse de cet instant,

l'unité du monde qui tient tout ensemble !

 

Philippe Mac Leod, Avance en vie profonde

 

Partager cet article

Repost0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 13:25

gouttes.jpg

 

 

Comment parler des airs - de cette présence dont ils sont la consonnance la plus sensible ? Comment dire ce qui nous est à la fois le plus proche et le plus lointain, ce qui nous enveloppe et nous pénètre, tout l'invisible, tout l'espace qui fait le monde autant que notre regard ou notre souffle ? L'air - et tu peux l'éprouver ici mieux qu'ailleurs, sur ces hauteurs qui lui cèdent la place - c'est tout ce qui nous élargit, nous happe, nous évase pour ainsi dire. En somme, la figure même de l'espérance, cette béance sans opacité ni repris, sans bords ni limites, invisible, fuyante, insaisissable, mais sans laqeulle nous ne pourrions vivre. L'appel à un aillleurs, l'horizon de toute respiration.

 

Philippe Mac Leod, Avance en vie profonde

 

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories