Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 19:53

iris.jpg

 

Dans le coeur de chacun,

il y a un chemin caché, et rarement pris,

qui conduit à un endroit secret, inconnu.

 

Chef Luther Standing Bear

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 18:41

hurtebise2.jpg

 

Une nuit, alors que le vert gazon prenait une teinte dorée

que les arbres marbrés de rayons lunaires s'élevaient comme de frais monuments

dans l'air parfumé, toute la campagne vibrait

de stridulations et de murmures d'insectes, allongé dans l'herbe,

je sentais les grands espaces s'ouvrir au-dessus de moi, et je me demandais

ce que j'allais devenir - et où j'allais me retrouver.
Bien que j'eusse à peine le sentiment d'exister, j'ai senti un instant

que le ciel immense et ses amas d'étoiles étaient miens, et j'ai entendu

mon nom comme pour la première fois,

je l'ai entendu comme on entend le vent ou la pluie, mais faible et très lointain,

comme s'il appartenait non pas à moi mais au silence

d'où il était venu et où il retournerait.

 

Mark Strand

 

Un peu comme dimanche matin, au lever du soleil, accompagnée d'un magnifique concert d'oiseaux...

 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:21

reflets2

 

Déjà en nous-mêmes, nous poussons dans un sens, c'est-à-dire (...) nous tendons vers la plénitude de notre présence au monde, à l'instar d'une fleur ou d'un arbre. Et de plus, nous tendons vers d'autres présences de beauté, vers une chance d'ouverture et d'élévation. C'est bien grâce à la beauté qu'en dépit de nos conditions tragiques nous nous attachons à la vie. Tant qu'il y a aura une aurore qui annonce le jour, un oiseau qui se gonfle de chant, une fleur qui embaume l'air, un visage qui nous émeut, une main qui esquisse un geste de tendresse, nous nous attarderons sur cette terre si souvent dévastée. J'aimerais pousser la hardiesse jusqu'à dire que la beauté, d'une certaine manière, justifie notre existence. N'est-il pas vrai qu'au sein de la beauté, but de noter quête, nous éprouvons la sensation de ne plus viser à rien d'autre ? Nous sommes là, pleinement dans l'être. Nous sommes, tout simplement. La beauté, un ornement, un surplus, un superflu ? Force nous est de constater qu'elle est essentielle dans la mesure où elle participe du fondement de notre existence et de notre destin.

 

François Cheng, Oeil ouvert et coeur battant

Partager cet article

Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 18:58

mer.jpg

 

Marcheur, il n’y a que tes pas

Pour faire le chemin où tu vas ;

Marcheur, il n’est pas de chemin

Que celui que tes pas vont faire.

Et quand tes pas font le chemin,

Jamais plus tu n’emprunteras

Le sillon qui déjà s’efface

Lorsque tu regardes en arrière.

Marcheur, il n’est pas de chemin,

Mais des sillages sur la mer.

 

Antonio Machado

 

Des sillages qui ne s'effacent pas...

Merci à D. pour ce texte.

 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 08:35

 

chatons4.jpg

 

Accueillir au matin

la lumière

d'avant le jour

 

pétrir son pain

de cette manne

de silence

 

et veiller sur le souffle

qui respire

à fleur de visage

 

Francine Carrillo

 

 

                                         Joyeuses Pâques à tous !

 

Partager cet article

Repost0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 09:15

azur.jpg

 

Au fond de nos vieux sommeils, dans la tiédeur moite de nos douceâtres léthargies, - loin sous nos rêves naïfs, nos molles insouciances, - il est un coeur qui contient à lui seul tous les vents de la terre, ce souffle large qui manque tant à nos vies étriquées.

 

Car c'est bien cela, l'âme, - un appel d'air, un vif azur, une grande respiration qui sans cesse nous traverse, ce courant qui nous déborde et fait de notre chair un espace, un infini...

 

Philippe Mac Leod, L'infini en toute vie

 

Partager cet article

Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 13:30

etang.jpg

 

Tout est parole, l'arbre, le chemin, les moindres mouvements, les moindres métamorphoses.  Tout est visage : la fleur éclose, le grand jour, le bleu, l'espace sans bords. Nous-mêmes - parole sur ce chemin, parole dans le bruissement et le foisonnement du feuillage - , nous sommes pris dans le dédale interminable de quelque chose qui veut dire autre chose que ce qu'il énonce. Comme si l'être des formes ne cessait de produire du sens autant que de la vie. Et nous en sommes le vecteur, le réceptacle, les lèvres encore balbutiantes.

 

Philippe Mac Leod, Sens et beauté.

 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:24

contempler

 

 

On rêve avant de contempler.

Avant d'être un spectacle conscient,

tout paysage est une expérience onirique;

On ne regarde avec une passion esthétique

que les paysages qu'on a d'abord vus en rêve.

 

G. Bachelard

 

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 11:52

pas.jpg

 

Avancer

pas à pas

 

continuer

un pas après l'autre

 

pour aller loin

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 06:00

Blanc partout

blanc silence

 

silence.jpg

 

Oui, de toi nous avons entendu :

 

Le vrai silence est au bout des mots

Mais les mots justes ne naissent

          qu'au sein du silence

 

De même

 

La vraie voie se continue par la voix

Mais la juste voix ne surgit

          qu'au coeur de la voie

 

 

François Cheng, Le livre du vide médian

 

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories