Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 18:03
Aujourd'hui, je souhaite partager avec vous un texte de Pierre Rabhi, écrit il y a quinze ans déjà...

Des songes heureux pour ensemencer les siècles

songe.JPG"Sachez que la création de nous appartient pas, mais que nous sommes ses enfants.
Gardez-vous de toute arrogance car les arbres et toutes les créatures sont également enfants de la création.
Vivez avec légèreté sans jamais outrager l'eau, le souffle ou la lumière.
Et si vous prélevez de la vie pour votre vie, ayez de la gratitude.
Lorsque vous immolez un animal, sachez que c'est la vie qui se donne à la vie et que rien ne soit dilapidé de ce don.
Sachez établir la mesure de toute chose.
Ne faites point de bruit inutile, ne tuez pas sans nécessité ou par divertissement.
Sachez que les arbres et le vent se délectent de la mélodie qu'ensemble ils enfantent et l'oiseau, porté par le souffle, est un messager du ciel autant que la terre.
Soyez très éveillés lorsque le soleil illumine vos sentiers et lorsque la nuit vous rassemble, ayez confiance en elle, car si vous n'avez ni haine ni ennemi, elle vous conduira sans dommage, sur ses pirogues de silence, jusqu'aux rives de l'aurore.
Que le temps et l'âge ne vous accablent pas, car ils vous préparent à d'autres naissances, et dans vos jours amoindris, si votre vie fut juste, il naîtra de nouveaux songes heureux, pour ensemencer les siècles."
Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:53
douceur.JPGDouceur
Je dis : douceur.

Je dis : douceur des mots
Quand tu rentres le soir du travail harassant
Et que des mots t'accueillent
Qui te donnent du temps.

Car on tue dans le monde,
Et tout massacre nous vieillit.

Je dis : douceur
Pensant aussi
A des feuilles en voie de sortir du bourgeon,
A des cieux, à de l'eau dans les journées d'été,
A des poignées de main.

Je dis : douceur, pensant aux heures d'amitié,
A ces moments qui disent
Le temps de la douceur venant pour tout de bon.

Cet air tout neuf,
Qui pour durer s'installera

Guillevic, Terre à bonheur


Il est temps que la froidure s'en aille pour faire place, pour de bon, à la douceur...
En espérant que la récente offensive neigeuse n'a pas détruit les bourgeons qui se préparent à éclore.
Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 18:28

hortensia

Le plus beau métier d'hommes
est le métier d'unir les hommes
et de pousser les portes du possible.

A. de Saint-Exupéry

Pourquoi sont-ils si nombreux ceux qui divisent les hommes ?

Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 17:57
respiration.JPGSemaine de grisaille.
A tous points de vue.
Mais on ne va pas se laisser abattre...

Les éclaircies de la fin d'après-midi m'ont judicieusement invitée à quitter le centre ville de bonne heure pour prendre un bol d'air bénéfique.

Respirer.
Se vider la tête.
Tourner la page.
Pour bien entamer le week-end.

Mes pas m'ont menée autour de l'étang.
Et là, cadeau.
La superbe lumière du soleil couchant en point d'orgue.
Promesse de lendemains meilleurs.
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:08
voeux2009-10-compresse.JPG



L'artiste, le vrai artiste, le vrai poète
ne doit pas peindre que selon ce qu'il voit et qu'il sent.
Il doit être réellement fidèle à sa propre nature.

Charles Baudelaire

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 10:49
prisonniere.JPG

Pourtant il nous reste encore à célébrer
     comme tu le fais
Célébrer ce qui, jailli d'entre nous
     tend encore vers la vie ouverte
Ce qui, d'entre les chairs meurtries, crie mémoire
Ce qui, d'entre les sangs versés, crie justice
Seule voie en vérité où nous pourrions encore
     honorer les souffrants et les morts

Chacun de nous est finitude
L'infini est ce qui naît d'entre nous
     fait d'inattendus et d'inespérés
Célebrer l'au-delà du désir, l'au-delà de soi
Seule voie en vérité où nous pourrions encore
     tenir l'initiale promesse
Célébrer le fruit, plus que le fruit même
     mais la saveur infinie
Célébrer le mot, plus que le mot même
     mais l'infinie résonance

Célébrer l'aube des noms réinventés
Célébrer le soir des regards croisés
Célébrer la nuit au visage émacié
Des mourants qui n'espèrent plus rien
     mais qui attendent tout de nous
En nous l'à-jamais perdu
Que nous tentons de retourner en offrande
Seule voie où la vie s'offrira sans fin
     paumes ouvertes

François Cheng, Le Livre du Vide médian

Mes pensées vont vers  ceux qui sont dans la peine.
Et vers ceux qui n'ont plus rien et qui souffrent.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 16:41

Le ciel est bien gris et lourd aujourd'hui.
La neige est tombée une bonne partie de la journée, recouvrant tout au passage.
Y compris le tronc de l'arbre fidèle, penché le long de l'étang.


arbre.JPG


Rentrée chez moi au chaud, installée dans mon canapé avec une bonne tasse de thé, je plonge dans le dernier livre de Mahmoud Darwich, un des plus grands poètes arabes contemporains.

Et j'y découvre un beau texte sur l'arbre :

"L'arbre est le frère de l'arbre ou son bon voisin. Le grand se penche sur le petit et lui fournit l'ombre qui lui manque. Le grand se penche sur le petit et lui envoie un oiseau pour lui tenir compagnie la nuit. Aucun arbre ne met la main sur le fruit d'un autre ou ne se moque de lui s'il est stérile. Aucun arbre, tel le bûcheron, ne tue un autre arbre. Devenu barque, l'arbre apprend à nager. Devenu porte, il protège en permanence les secrets. Devenu chaise, il n'oublie pas son ciel précédent. Devenu table, il enseigne au poète à ne pas devenir bûcheron. L'arbre est absolution et veille. Il ne dort ni ne rêve. Mais il garde les secrets des rêveurs. Nuit et jour debout par respect pour le ciel et les passants, l'arbre est une prière verticale. Il implore le ciel et, s'il plie dans la tempête, il s'incline avec la vénération d'une nonne, yeux tournés vers le haut, le haut. Dans le passé, le poète a dit : 'Ah si le jeune homme était une pierre'. Que n'a-t-il dit : 'Ah si le jeune homme était un arbre !' "

Mahmoud Darwich, La trace du papillon

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 17:49
Le 31 décembre, ma "blogamie" Coumarine publiait un billet dans lequel elle parlait des blogs comme facteurs de remise en cause, facteur de réflexion, facteurs de changement...

changementchangementchangementchangementchangementchangementchangement

Le discours de Shimon Perres à la conférence interreligieuse de New-York en novembre 2008 que je relis aujourd'hui parle de donner forme à notre futur, de la nécessité de nous changer nous-mêmes si nous voulons changer le monde. Je vous en livre quelques extraits.

"(...)
Il y a un proverbe arabe qui dit qu'il y a trois événements irréversibles : la flèche partie de son arc, le mot sorti de la bouche et la balle qui entre dans le coeur. Nous ne pouvons changer le passé. Mais nous pouvons donner forme à notre futur.
(...)
De façon à s'élever contre ceux qui poussent à la discorde et à la violence, nous devons porter l'étendard de la fraternité et de la paix. Ce sera un phare dans un monde en proie aux troubles. Cela mettre fin aux conflits et offrira une paix globale pour tous les peuples, une réelle liberté, sans domination ni occupation, une coopération économique globale et des relations culturelles - une nouvelle vision pour toute la région.
(...)
Oui, pour changer le monde, nous devons nous changer nous-mêmes."

Une bonne résolution pour 2010 ? Espérons qu'elle ne reste pas lettre morte !
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 17:33

0912_voeux-visual1.png

Quel que soit votre rêve, vivez-le.
Car l'audace est empreinte de génie, de puissance et de magie.
J.W. von Goethe


Que 2010 soit pour chacune et chacun qui passez par ici
une année de rêve et d'audace
mais aussi de paix et de sérénité.

Meilleurs voeux !

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 17:32

vie.JPG



Ce parfum qui t'arrête
Au beau milieu du sentier
     au coeur du bois
Tu l'as connu
Mais en quel été ?
     en quel automne ?
En une autre vie ?

Poussières de vie
Galaxies d'oubli
La terre fidèle seule
     garde souvenance

François Cheng, Le livre du Vide médian

Nous serons comme la terre fidèle ; nous ne t'oublierons pas...
Partager cet article
Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories