Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 08:24

Séraphine et Yolande Moreau ont été largement récompensées lors de l'attribution des Césars.
Une belle reconnaissance du talent de cette actrice belge.
Hommage posthume à celle qui porte un nom d'ange et dont l'existence ne l'a pourtant épargnée de rien !

Françoise Cloarec, dans La vie rêvée de Séraphine de Senlis, décrit bien cette irrésistible envie de peindre :

 

"Elle peint. Elle peint, incapable de ne pas peindre, quelques heures de sommeil, un peu de pain, et elle peint.

Pour vivre, Séraphine n'a besoin que de son désir de peindre, de ses couleurs. Elle peint à partir d'une solitude illumiée, dans un amour singulier.

Sans mesure.

Nécessité et découragement de peindre. Il faut recommencer à chaque toile, tenter d'élaborer quelque chose de soi, enfoui. Il faut montrer ce qui ne se montre pas, s'immerger dans la matière, écouter sa musique intérieure, laisser venir le foisonnement des pigments. Dans l'espace cadré, limité, Séraphine, poussée par une force intérieure immense, inscrit sans le savoir des formes qui ont à voir avec la jouissance, la mort, la psychose. Peut-être que la toile la protège du grouffre."

Ils ont bien eu raison, les membres du jury des Césars !

Partager cet article
Repost0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 11:29

C'est toujours ta vérité intérieure que tu dois suivre,
non ton idée... et encore moins celle d'un autre,
même sous la forme d'une mode ou d'une abstraction...
Ton idée d'ailleurs risque d'être trop nette,
trop ennuyeuse,
ta réalité personnelle est en général plus hésitante,
plus irrégulière,
et il n'y a rien de plus beau que l'imperfection,
à condition qu'elle soit naturelle...
et ton oeuvre sera conduite vers la faille qui est en toi
et qui est tout le charme de ceux qui t'aiment ainsi.
Tu atteindras alors l'oeuvre vraie
qui ne peut être que celle que tu n'as pas voulue.

Yu Fujiwara

La faille en nous...
comme la faille dans cette roche de la Côte de granit rose en Bretagne,
où prend naissance le vivant.




Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 19:22

Ecouter le silence.

Le silence du désert,
le silence de la mer d'huile.
Le silence où brille le présent.
Le silence qui nous habite,
qui nous révèle.
Le silence qui est patience,
le silence qui écoute,
le silence qui laisse la place.

Silence pourtant tissé de mille bruits.

Le souffle de l'air dans les narines,
le battement du coeur,

la plume qui se dépose,
l'abeille dans le tilleul,

le bourgeon qui éclôt.

Silence, musique du vivant,
de l'amitié partagée,
de la complicité,
de la compassion.

"Apprenez à écouter le silence : laissez votre esprit écouter et absorber", nous disait déjà Pythagore.

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 19:57


Averses hivernales, gel prolongé...
on en arriverait à être impatient
à force d'espérer des jours plus lumineux
plus doux, plus verts...

Et au fil de mes lectures, je suis interpelée
par une phrase de A. Schoppenhauer :

"Il ne faut pas empiéter sur l'avenir

en demandant avant le temps

ce qui ne peut venir qu'avec le temps."

A méditer...
en attendant le printemps avec patience :

il finira par arriver !

Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 19:19

La terre d'argile
est employée pour tourner,
pour façonner le vase,
mais c'est de son vide
que dépend son usage.

Des murs élevés et cimentés,
un toit ont fait la maison,
la chambre,
mais c'est leur vide qui permet
de les habiter.

La fenêtre est forte et solide
pour empêcher le froid d'entrer,
mais c'est le vide du verre
qui permet à la lumière d'éclairer.

Des bois fins, secs et choisis
ont participé à la construction
du violon, du violoncelle,
mais c'est leur vide qui permet à la musique
de résonner, de s'envoler
entre soupirs, pauses et silences.

Cherche au fond de toi
les espaces de vide
les espaces de silence
les espaces d'envie
qui te permettront de remplir ta vie.

Jean Humenry

Partager cet article
Repost0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 19:48

Pour rester dans la tonalité chinoise...

voici un de leurs proverbes,

que je trouve tellement vrai :

 

Chaque colère est un coup de vieux,
chaque sourire un coup de jeune.


Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter
de partager beaucoup de sourires
sans modération aucune !

A vous qui lirez ces quelques lignes,
j'adresse un large sourire !

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 20:36
"La paix aurait pu être une fleur sauvage,
de ces fleurs des champs que  nul ne sème ni ne moissonne.
La paix aurait pu être de ces fleurs des prés
que l'on trouve toutes faites un beau matin
au bord d'un chemin, au pied d'un arbre ou au détour d'un ruisseau.
Il aurait suffit de ramasser la paix
comme on ramasse des champignons
ou comme on cueille la bruyère ou la marguerite.
Au contraire,
la paix est un travail, c'est une tâche.
Il faut faire la paix comme on fait du blé.
Il faut faire la paix comme il faut des années pour faire une rose
et des siècles pour faire une vigne.
La paix n'existe pas à l'état sauvage :
il n'y a de paix qu'à visage humain."
                               Jean Debruyne.

Arlette m'a envoyé ce beau texte que je ne résiste pas à partager avec vous, les habitués ou ceux qui sont de passage par hasard.
Et je dédie ce texte à Brigitte, la fille d'Arlette, qui part très bientôt pour de nombreux mois en Amérique du Sud. Qu'elle trouve sur sa route beaucoup de paix à visage humain !
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 19:00

Le hasard a fait que deux de mes amies m'ont envoyé le même texte de Pablo Neruda avec leurs voeux.  Je l'ai lu, relu, et encore lu.  Aussi, je ne résiste pas à la tentation de le partager avec vous qui passerez par ici.

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n'écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.
Il meurt lentement celui qui détruit son amour propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.
Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude,
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements
ou qui ne parle jamais à un inconnu.
Il meurt lentement celui qui évite la passion et son tourbillon d'émotions,
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés.
Il meurt lentement celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés.
Vis maintenant !
Risque-toi aujourd'hui.
Agis tout de suite.
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d'être heureux !

Pablo Neruda.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 10:26

"Aujourd'hui, dans la nuit du monde et dans l'espérance,
j'affirme ma foi dans l'avenir de l'humanité.
Je refuse de croire que les circonstances actuelles
rendent les hommes incapables
de faire une terre meilleure.

Je refuse de partager l'avis de ceux qui prétendent
que l'homme est à ce point captif de la nuit
que l'aurore de la paix et de la fraternité
ne pourra jamais devenir une réalité.

Je crois que la vérité et l'amour sans condition
auront effectivement le dernier mot.

La vie, même vaincue provisoirement,
demeure toujours plus forte que la mort.

Je crois fermement qu'il reste l'espoir d'un matin radieux.
Je crois que la bonté pacifique deviendra un jour la loi.

Chaque homme poura s'asseoir sous son figuier, dans sa vigne,
et plus personne n'aura plus de raison d'avoir peur."

Martin Luther King

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 20:42


Débauche de consommation,
rues encombrées de passants chargés de paquets...
Le monde moderne a parfois oublié le vrai sens de cette fête.
Nombreux sont ceux qui passent devant la crèche de la Grand'Place.
A quoi pensent-ils ? A qui pensent-ils ?

Quoi qu'il en soit...

Gloire à Dieu au plus haut des cieux,
et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté !
Paix à chacun de vous qui passez par ici.
Paix aussi à ces nations en guerre ou en détresse, aux quatre coins de la planète.
Paix à nos communautés qui cohabitent dans notre petit pays.
Qu'ils soient de plus en plus nombreux,
les hommes et les femmes de bonne volonté !

Partager cet article
Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories