Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 19:06

LAMPADAIRE.JPG

 

Dans la lueur des lampadaires

Le long du trottoir édenté

L'averse avec fracas

          baisse le rideau rouillé

                    de l'ultime saison

Alors que s'écoulent sans remords

Les choses du monde et des astres

L'enfant sans mots

          voit s'éloigner sa mère

                    qui le laisse orphelin

Les amants font le geste muet

          pour ne plus se voir

 

Ne plus se voir ne plus se dire

L'homme au pain mouillé

          s'avance vers l'obscur

                    au rideau rouillé

Offrant à l'aversion

          de l'insidieuse averse

                    sa face d'antan

Un instant éblouie

Par la lueur des lampadaires

Le long du trottoir édenté

 

François Cheng, Qui dira notre nuit

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 20:00

rouge1.JPGrouge2.JPGrouge3.JPGrouge4.JPGrouge5.JPGrouge6.JPGrouge7.JPGrouge9.JPGrouge8.JPG

 

Coup de froid.
Coup de vent.
Les feuilles virevoltent.
Tapis rouge.

 

P.S. : Pour celles et ceux qui s'inquiètent de ne pas voir aussi fréquemment que par le passé de nouveaux billets ou de réponse à leur commentaire : tout va bien. Simplement trop de travail et un manque cruel de temps.

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 18:45

marron.JPGIl est rond et lisse.

A première vue un peu froid.
A mesure du temps qui passe,

quand on le tient dans la main,

il devient doux et tiède.

 

Chaque année, c'est pareil.
J'en ramasse un et le tiens au creux de la main, le temps d'une balade.

Je me revois enfant, en promenade avec mon grand-père et revenant les poches pleines.

Et chaque année, je les retrouve, avec une âme d'enfant.

Ronds et lisses.

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 18:38

La température est douce et le ciel serein. Les feuilles tombent. L'odeur des chemins a changé.

 

automne5.JPG

 

Avant-goût d'humus

         arrière-goût de sèves

 

Si tu oses franchir encore

          le pont de l'eau et de l'herbe

Jusqu'au giron des senteurs

          où gît la saveur de l'âme

 

Coloquintes habillées d'or

          et d'argiles oeufs de tortue

Au bout du sentier en feu

          faim-soif enfin retrouvées

 

Un pas de plus vers l'étang

          s'y mire l'aigrette d'antan

D'un cri l'alouette déchire

          la fumée montant des pins

 

Arrière-goût d'éclair

          avant-goût de foudre

 

François Cheng, Le livre du Vide médian

 

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 18:27

Emerveillement (suite... et certainement pas fin !)...

 

emerveillement.JPG

 

A plusieurs reprises déjà, j'ai parlé d'émerveillement. Un thème qui me poursuit (et j'en suis ravie !). Voici le texte qui m'a été envoyé aujourd'hui :

 

Je crois qu'une feuille d'herbe n'est en rien inférieure au labeur des étoiles,

Et que la fourmi est également parfaite, et un grain de sable, et l'oeuf du roitelet,

Et que la reinette est un chef-d'oeuvre digne du plus haut des cieux,

Et que la ronce grimpante pourrait orner les salons du ciel,

Et que la plus infime jointure de ma main l'emporte sur toute mécanique,

Et que la vache qui broute tête baissée surpasse n'importe quelle statue

Et qu'une souris est un miracle capable de confondre des milliards d'incroyants.

 

Walt Whitman, Feuilles d'herbe

 

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 18:41

rose.JPG

 

 

 

Magie de l'instant.
La température est douce.
Le soleil délicatement caressant.

C'est l'heure des dernières pousses.

Et le sédum s'épanouit florissant.

 

Rose intense.

 

 

 

 

Ce sédum qui fleurit dans une jardinière sur mon balcon a une longue histoire. Il vient d'une plante qui ornait les escaliers qui descendaient dans la cour chez mes grands-parents, il y a plus de trente ans. Une tante en avait récupéré un pot, pour en planter dans son jardin. Et il y a quelques années, j'ai récupéré une bouture... qui ne se porte pas si mal, ma foi. L'été doux et humide lui a été propice et les fleurs sont abondantes !

Transmission. Eternel renouveau.

 

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 07:46

Je viens de relire un texte de Pablo Neruda que j'aime beaucoup. Aussi, je ne résiste pas à l'envie de vous le faire (re)découvrir.

 

herbe.JPGIl meurt lentement

celui qui ne voyage pas,

celui qui ne lit pas,

celui qui n'écoute pas de musique,

celui qui ne sait pas trouver

grâce à ses yeux.

 

Il meurt lentement

celui qui détruit son amour-propre

celui qui ne se laisse jamais aider.

 

Il meurt lentement

celui qui devient esclave de l'habitude

refaisant tous les jours les mêmes chemins,

celui qui ne change jamais de repère,

ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements

ou qui ne parle jamais à un inconnu.

 

Il meurt lentement

celui qui évite la passion

et son tourbillon d'émotions

celles qui redonnent la lumière dans les yeux

et réparent les coeurs blessés.

 

Il meurt lentement

celui qui ne change pas de cap

lorsqu'il est malheureux

au travail ou en amour,

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves,

celui qui, pas une seule fois dans sa vie,

n'a fui les conseils sensés.

 

Vis maintenant !

Risque-toi aujourd'hui !

Agis tout de suite !

Ne te laisse pas mourir lentement !

Ne te prive pas d'être heureux !

 

 

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 20:21

automne4.JPGLa longue descente vers l'hiver est amorcée.

Journées plus courtes, températures plus fraîches...

 

Et la magie de la transformation des couleurs.

Ou quand le vert passe à l'orange.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 18:36

punaise10.JPGpunaise11.JPG

punaise13.JPGpunaise14.JPG

 

Elle volait lourdement.

Elle n'a pas vu le piège du filet tendu.

Elle est désormais à la merci de son geôlier.

Pauvre punaise.

 

Une pensée pour tous ceux qui sont injustement privés de liberté, ceux qui sont au fond de la mine, ceux que le régime politique empêche de parler, ceux qui dérangent...

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 13:45

 

automne1automne2.JPGautomne3.JPG

 

Une semaine de plus est passée et je n'ai pas eu le temps de voir ce temps défiler. Il file inexorablement, comme le sable s'écoule d'entre les doigts, comme la source qui ruisselle. Les semaines passent. Les mois et les saisons aussi. L'été est passé. L'automne s'installe en douceur.

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de Naline
  • : "La beauté n'est pas le joli, elle est le vivant. Est beau ce qui est vivant, ce qui jaillit de la vie, ce qui honore la vie. Au coeur de notre quotidien, tout est sujet à émerveillement et à gratitude. Faire l'expérience de la beauté nous agrandit, ouvre notre coeur à la joie, nous libère du mental et du négatif." Dans ce blog, je fais miennes ces paroles de Brigitte Sénéca.
  • Contact

Recherche

Catégories